• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
 

Spiritualité

À plusieurs reprises les évangiles nous rapportent que Jésus est pris de pitié face à la souffrance des hommes (par exemple Mt 9,36; Mt 14,14; Mt 15,32; Mt 20,34; Mc 1,41; Lc 7,13). Cette constatation n’a rien de fortuit. Pour les évangélistes, ce qui s’y exprime, c’est le cœur de Jésus et, à travers celui-ci, le cœur même de Dieu.

Quand Jésus est pris de pitié ou clé compassion, il ne s’agit pas d’une explosion de sentiment qui n’oblige à rien. Non, Jésus se laisse toucher jusqu’au plus intime de son cœur par le malheur, la souffrance, la misère des hommes au point qu’il souffre avec eux. Parce qu’il lui est impossible de rester indifférent face à leur désarroi et à leur abattement, il entreprend tout pour soulager leur misère, et cela en allant jusqu’au don de sa propre vie. La compassion de Jésus ne connaît pas de limite, parce que la compassion de Dieu est sans limites. Avec passion, il s’engage de toutes ses forces pour communiquer aux hommes l’amour de Dieu et pour leur permettre d’en faire l’expérience.

Dominique est habité par la même passion. Souvent il implore Dieu dans sa prière: « Dieu, ma miséricorde, que vont devenir les pécheurs? » Que vont devenir celles et ceux qui dont jamais fait l’expérience d’être aimés et qui ignorent qu’il y a un Dieu qui les aime? Sa compassion pour eux le pousse à se mettre comme Jésus à la recherche des «perdus» pour devenir pour eux un témoin crédible de la bonté, de l’amour, de la compassion de Dieu.

C'est cette expérience de la compassion de Dieu qui transforme le cœur de Dominique en un sanctuaire de compassion. Elle suscite en lui la passion pour le salut de tous les humains et le pousse à trouver de nouvelles voies de l’annonce de l’Evangíle, pour que la compassion de Dieu puisse atteindre les hommes.

Dominique prend conscience jusqu’où Dieu est allé dans son amour des humains dans la contemplation de Jésus qui a donné sa vie pour le salut des hommes. En effet, Dominique est souvent en prière devant le Crucifié: Il est pour lui le « livre de l’amour de Dieu ». Profondément touché par cet amour, Dominique supplie le Seigneur de lui accorder « une charité véritable et efficace pour cultiver et procurer le salut des hommes ». Il lui demande d’élargir son propre cœur encore trop étroit et trop sec devant toute la misère qu’il entrevoit et le prie de le combler de son amour pour être capable de le communiquer.

Je pense que le frère André Duval OP a bien raison de dire que Dominique a créé l’Ordre des Prêcheurs, « pour que se multiplient à travers le monde des sanctuaires de compassion ». Ces « sanctuaires de compassion » sont formés par des femmes et des hommes qui se laissent toucher, saisir et transformer par l’amour de Dieu pour tous les humains et qui se mettent ensemble pour que, par leur vie et leur témoignage, leurs semblables puissent faire l’expérience que Dieu les aime. Telle est la mission spécifique de l’Ordre des Prêcheurs.

Cette mission d’annoncer l’Évangile de l’amour de Dieu pour tous les humains ne perd jamais de son actualité car amour et humanité, fondés dans la miséricorde de Dieu, restent toujours actuels. Ce qui, par contre, peut vieillir et doit changer, ce sont les formes concrètes de la réalisation de cette mission. Pour trouver des formes adaptées à leur situation, les membres de l’Ordre des Prêcheurs doivent suivre l’exemple de Dominique et se laisser interpeller et guider par les misères et les besoins de leur temps. Ils sont en état de relever ce défi aussi longtemps qu’ils ne cessent de s’exposer dans la contemplation à Dieu et à sa passion pour le salut de tous les humains et de se laisser combler et transformer par sa compassion.

 
 
 
 
 

© dominicains.ch | Création: Kerusso